Retour aux articles

Stockage 100% Flash : une technologie pour répondre aux nouveaux enjeux business

Catégories : Innovation

-4-cHIQJiy0w__UF0_1nITl72eJkfbmt4t8yenImKBV9ip2J1EIeUzA9paTSgKmvPour répondre aux enjeux business de la transformation numérique, les entreprises font évoluer leur infrastructure en adoptant le stockage Flash. Avec une puissance supérieure de traitement et un prix compétitif, elles répondent aussi à la consolidation d’applications dans une infrastructure virtuelle.
 

La transformation numérique en cours dans les entreprises de tous les secteurs de l’économie accélère l’adoption du stockage 100 % Flash. En effet, ce mouvement irrépressible créé de nouveaux usages métier qui challengent le système d’information et l’infrastructure de stockage en particulier.
C’est le cas notamment des projets Big Data où les applications, comme des bases de données No SQL ou les outils analytiques, demandent des niveaux de performance de traitement très élevées que les solutions de stockage mécanique ne parviennent pas à satisfaire.
« On est en train de basculer dans le ‘’tout Flash’’ pour répondre aux nouveaux enjeux business qui demandent une puissance de traitement très supérieure. La technologie a beaucoup évolué avec un prix qui devient compétitif, même si elle reste plus chère » explique Eric Antibi, responsable technique de NetApp France.
 
Consolider les applications

Pour les DSI, l’adoption de baies 100% Flash répond le plus souvent à la consolidation d’applications dans une infrastructure virtuelle qui modifie sensiblement le profil d’E/S, avec notamment des ratios de lecture/écriture de fichiers plus diversifiés et la multiplication de point sensibles au fil de son exploitation. Dans ce nouvel environnement, les baies 100% Flash sont plus adaptées et performantes que les disques classiques.
« Les performances Flash répondent parfaitement aux charges de travail sur lesquelles la latence et le débit ont un impact direct sur l’activité de l’entreprise. La capacité de trouver de nouveaux marchés et le service client sont, par exemple, deux activités qui vont avoir un impact direct sur le chiffre d’affaires » explique Eric Antibi.
Selon IDC, un atout majeur des baies Flash est d’assurer des performances stables quelles que soient les charges de travail. Cela s’applique, par exemple, aux bases de données relationnelles pour le traitement des transactions ou NoSQL pour des projets Big Data. Le cabinet estime ainsi que les baies optimisées pour le Flash sont parfaitement adaptées pour la consolidation des charges de travail mixtes dont l’utilisation se généralise dans les systèmes de stockage.
 
Meilleur TCO

Dans une période où les budgets des DSI sont placés sous surveillance, le stockage Flash est-il aussi compétitif sur le terrain du prix ? « Son coût rejoint celui des disques mécaniques mais avec un meilleur TCO. Si on regarde l’efficacité du Flash, Il y a un vrai gap technologique pour des tâches clés comme la déduplication ou la compression.» affirme Eric Antibi.
Une analyse partagée par IDC qui estime que le meilleur coût total de possession se juge aussi à l’une des retombées secondaires du déploiement à grande échelle. Car outre les gains de productivité, les entreprises qui ont consolidé leurs disques sur infrastructure optimisée pour le Flash pourront réduire leur nombre de 50% à 80 %. Résultat : moins d’investissement matériel, une économie d’énergie substantielle et une réduction des coûts de licences logicielles pour les applications.