Retour aux articles

Le Chief Marketing Technologist, pilier de la transformation numérique ?

Catégories : Innovation

Chief-marketing-technologist

Chief Marketing Technologist, pilier de la transformation numérique ?

Les technologies marketing sont les principaux investissements consentis par les entreprises engagées dans la transformation numérique. Pour piloter leur intégration dans le système d’information et infuser leur utilisation dans toute l’organisation, un nouveau profil de manager se dessine : le Chief Marketing Technologist. Focus sur ce nouveau métier.

La transformation numérique des entreprises, vous connaissez ? Sauf à avoir passé ces cinq dernières années loin du monde professionnel, la réponse est forcément oui.
Poussées par l’essor de l’internet, des smartphones et des réseaux sociaux, les organisations sont engagées dans une redéfinition complète de leur relation client.
Dans un écosystème hyper connecté où il suffit d’un clic pour convertir le prospect en client, les services marketing sont au cœur de ce nouveau paradigme. Ils doivent inventer sa nouvelle grammaire. Et c’est ce qu’ils font…à grand renfort de technologies.
Selon le cabinet d’études Gartner, ils seront, dès 2017, les plus gros investisseurs en solutions IT…loin devant la DSI ! La tendance est déjà engagée : entre les plateformes de CRM, de gestion de contenus et des réseaux sociaux en passant par les applications mobiles dédiées ; la fonction marketing est désormais pilotée par la technologie. Conséquence de cette mutation : il faut trouver un manager capable de gérer ce dispositif. C’est là qu’intervient le Chief Marketing Technologist. (CMT)

CMT : un profil hybride

Moitié Directeur marketing et moitié DSI ? Difficile de dégager un profil type mais on peut néanmoins définir sa fiche de poste: aligner les technologies marketing sur les objectifs business, faire le lien avec la DSI, évaluer et choisir les fournisseurs de solutions.
Le challenge est à la hauteur de l’enjeu. On compte plus de 1000 éditeurs de solutions marketing. Par ailleurs, les échanges avec les fournisseurs passent désormais par des interfaces pour intégrer du code ou échanger des données et certaines entreprises développent des outils de marketing sur mesure.
Si chaque entreprise doit trouver le CMT capable de répondre à ses besoins opérationnels, on peut pointer les différentes interactions dans lesquelles il est impliqué.

Technologiste et expert en marketing

Avec les éditeurs de logiciels et les prestataires de services : le CMT évalue leurs offres, surveille les performances et assure le suivi commercial.
Avec le DSI : le CMT s’assure de la compatibilité des solutions avec le système d’information. Par exemple, il peut être la maitrise d’ouvrage pour le déploiement d’un module de Business intelligence au sein d’une plateforme de CRM pour qualifier les leads.
Avec le Directeur marketing : le CMT propose des actions marketing menées avec les solutions qu’il a choisi. Il peut par exemple mettre en œuvre une stratégie de Lead nurturing basée sur le tracking des données de ses clients et prospects.
Avec le directeur commercial : le CMT s’assure que les résultats obtenus par les solutions technologiques soient utilisés par les vendeurs pour accroitre leur efficacité. Il peut ainsi mettre en place de nouveaux protocoles d’échanges de données entre les services. Il s’assure également de la formation des équipes aux solutions.

Aux Etats-Unis, plus de 80% des grandes entreprises souhaitent embaucher un Chief Marketing Technologist cette année, selon Gartner. Une tendance lourde qui commence à émerger aussi en Europe.